mercredi 15 octobre 2008

week-end à la campagne


La météo annonçant du très beau temps, je décidai de partir en week-end avec mes enfants dans ma maison de campagne. Le lendemain de notre arrivée, la journée était bien avancé quand je décidai de m'installer sur la terrasse afin de profiter des derniers rayons de soleil,je regardai le grand tilleul,admirant son feuillage mordoré qui commençait à virer au roux fauve annonçant l'automne,quand un chose noire arriva vers moi à grande vitesse me frappant a l'angle interne de l'oeil droit,je portai ma main à mon visage j'y trouvai une jolie petite coccinelle étourdie par le choc ,elle ne bougeait plus,je la crus morte,mais ses pattes noires et fines, com mencérent à s'agiter,elle se dirigea vers le bout de mes doigts, ouvrit ses élytres et déplia ses fragiles ailes transparentes et s'envola dans l'azur aussi rapidement qu'elle était arrivée Victor et Alex qui arrivaient du jardin ,voyant mon oeil rouge me demandèrent ce qui m'étaitarrivée, j'en fis le récit, pouffant de rire ils s'empressèrent d'aller dire à leurs parents l'histoire de mamie qui s'était fait percuter par une coccinelle
Vous pouvez rire,mais je gardai mon oeil rouge et tuméfiè ,plusieurs jours,tout en me remémorant une comtine de mon enfance
Coccinelle Demoiselle
Bête à bon Dieu
Petit point rouge
Elle bouge

1 commentaire:

Delphine Batton a dit…

moi aussi je chantais ça petite, et maitenant, je le chante à mes filles...
coccinelle demoiselle bêt à bon dieu, tu t'envoles et tu voles au-dessus des cieux... petit point rouge, rien ne bouge, petit point noir, coccinelle au revoir...